La Lettre des Décideurs Publics Africains – N°52 – 21 mars 2019

Un nouveau modèle de fonction publique au Maroc

Le ministère délégué chargé de la Réforme de l’Administration et de la Fonction publique du Maroc a préparé un projet de nouveau modèle de la fonction publique du royaume qui sera présenté le 3 avril prochain lors d’un conseil de gouvernement spécial. Un nouveau modèle qui passe par une réforme globale du statut de la fonction publique qui date de 1958.

Le patronat attaque les fonctionnaires maliens

Violente attaque du patron du Conseil national du patronat du Mali, Mamadou Sinsi Coulibaly contre l'administration. Il accuse 1600 hauts fonctionnaires d'avoir pris en otage la population et le secteur privé du pays. Il met personnellement en cause le président de la Cour suprême. En savoir plus...

Côte d’Ivoire : le Trésor lance sa banque en ligne

Révolution digitale en Côte d'Ivoire avec la création d'une banque en ligne. Avec « e-banktresor", un particulier ou une entreprise, clients de la Banque du Trésor, pourront avoir accès à leur compte à partir d’internet et quel que soit le support utilisé, il leur sera possible d'effectuer toutes les opérations. En savoir plus...

Les douaniers avaient rendez-vous à Bangui

Coup double à Bangui. La capitale centrafricaine a abrité le 11 mars 2019 la 22e réunion du comité des experts l’Organisation mondiale des douanes pour l’Afrique occidentale et centrale (OMD-AOC) ainsi que la 24e Conférence des directeurs généraux des douanes des pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre. En savoir plus...

Nominations

L’ONU envoie un expert dans la Corne de l’Afrique

Le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, a nommé le 13 mars un nouvel envoyé spécial de l’ONU pour la Corne de l’Afrique. Le poste revient à un Gabonais, qui possède une solide expérience au sein des Nations unies, notamment sur les questions africaines. Il était ainsi depuis trois ans le représentant spécial du secrétaire général pour la République centrafricaine et chef de la mission multidimensionnelle intégrée pour la stabilisation des Nations unies en République centrafricaine (MINUSCA).

Côte d’Ivoire : un seul DG pour l’eau et l’électricité

Et de deux pour l'ex-directeur général de la télévision ivoirienne. Nommé directeur général de la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE) il y a à peine dix jours, il prend également la tête d'une autre filiale du groupe Eranove : la Sodeci.

Tunisie : un patron pour le registre des entreprises

Le Centre national du registre des entreprises (RNE) de Tunisie a un nouveau directeur général. Le poste est attribué à l'un des acteurs majeurs qui a porté, au sein de l'INORPI, l'établissement public spécialisé dans la normalisation, la création ainsi que la numérisation du registre des entreprises de la Tunisie depuis 2006.

RDC: nominations controversées à la présidence

Difficile d'y voir clair dans plusieurs nominations annoncées par le président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi. Il vient ainsi de nommer l'ancien chef du département de la sécurité intérieure à l'Agence nationale de renseignements (ANR) comme assistant d'un conseiller à la présidence.

RD Congo : plus de 60 conseillers à la présidence

Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo dispose désormais d'un cabinet au complet. Il se compose du nombre impressionnant de plus de 60 collaborateurs, contre 48 à son prédécesseur Joseph Kabila, ont calculé des opposants. Sans surprise, ces nominations récompensent des fidèles du parti de Félix Tshisekedi, l’Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS) et de son directeur de cabinet Vital Kamerhe.

L’armée ivoirienne réorganisée

A 20 mois de l'élection présidentielle, le président de la République, Alassane Ouattara, a procédé à plus de 150 nominations au sein des Forces Armées de Côte d’Ivoire (FACI) et de la Gendarmerie Nationale. Dans ces mouvements, le colonel Ouattara Issiaka, alias Wattao, perd le commandement de la Garde républicaine.

Un Marocain DG à l’OMS

Pour atteindre son nouveau plan stratégique pour les cinq prochaines années, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ajuste son organigramme. Un Marocain est promu directeur général adjoint chargé de la préparation aux situations d'urgence et de la mise en œuvre du règlement sanitaire international.

Côte d’Ivoire : changement à la Cie d’électricité

Diplômé de l’École polytechnique de Paris la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE), le directeur général de la Radio Télévision ivoirienne (RTI) depuis 2012 a rejoint le groupe Eranove en février. Il deviendra le directeur général de sa filiale, la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE), le 15 avril prochain.

Valse de nominations au Gabon

Aucun ministère ni aucune entreprise ou agence publiques n'ont été épargnés par le coup de balai orchestré depuis le Palais du bord de mer, à la suite du retour du chef de l'Etat du Maroc. Plus d'une centaine de postes dans la haute administration ont été renouvelés. Du jamais vu.

De vieux sénateurs promus en Algérie

Au lendemain de la manifestation des jeunes étudiants en Algérie contre un cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika et pour un rajeunissement de la classe politique, deux octogénaires ont été nommés vice-présidents du conseil de la nation (le Sénat).

La Phrase de la semaine

  • « Au Maroc, le secteur de la santé ne souffre pas du manque de médecins mais plutôt d’ingénieurs informaticiens, de managers d’administration et de spécialistes dans la gouvernance », a lancé l’ancien ministre de la Santé et dirigeant du parti Ennahdha Imed Hammami. ...

L’interview

  • « La gouvernance publique responsable est irréversible »
    Le directeur général du Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD), Stéphane Monney Mouandjo, a accordé une interview au site Alwhidainfo à l'issue de la dernière conférence des Ecoles nationales d’administration, qui s'est tenue le 6 mars 2018 à Yaoundé au Cameroun.[...]

L’Afrique à la conquête de l’espace

DOCUMENTS

  • Dix pays miniers au crible
    Comme chaque année, le think thank canadien, l'Institut Fraser publie son rapport 2018 sur les compagnies minières dans le monde et leur perception de l’attractivité juridique (fiscalité, réglementation environnementale, régime de taxation, infrastructures, stabilité politique, lois sur le travail, etc.) dans les pays où elles opèrent. Le Botswana est le mieux classé pour son environnement juridique (32e à l'échelle mondiale), suivie de l’Afrique du Sud (43e) et de la Zambie (45e). Viennent ensuite le Mali (50e), la Namibie (60e), la RDC (62e), Tanzanie (66e), le Ghana (68e), le Zimbabwe (76e) et l’Ethiopie (77e). Concernant le premier de la classe africain, le vice-président d'une compagnie minière a déclaré à l'Institut Fraser que « le régime fiscal du Botswana continue d'être exemplaire par rapport aux autres juridictions africaines et encourage l'investissement dans l'exploration. » […]