Catégorie : Gouvernance 4.0

Sécurité urbaine : la Chine inspire le Sénégal

Dans le cadre du projet Smart Sénégal, qui comprend un volet Safe city (ville sûre), une délégation du Sénégal s’est rendue en Chine à Shenzhen, considérée pour certains comme un modèle en matière de ville intelligente et de cyber-surveillance. Lire la suite

Finances publiques intégrées au Congo B.

La phase expérimentale de la mise en oeuvre du Système intégré de gestion des finances publiques (SIGFIP) a débuté le 18 avril dans quatre ministères pilotes. Elle s'étendra à toutes les administrations le 30 juin. Lire la suite

Appel à la transformation numérique

Événement phare de la transformation numérique du continent, la 5e édition du « Transform Africa Summit » s'est ouverte le 15 mai 2019 à Kigali, réunissant 4500 participants. "La technologie connecte le monde maintenant mieux qu’avant. L’on a maintenant l’accès au savoir grâce à Internet. Nous sommes des innovateurs, des penseurs et des concepteurs. Nous avons notre propre produit et notre histoire à raconter. Nous sommes à l’ère de l’économie numérique, l’Afrique ne peut se permettre d’être laissée pour compte », s'est enflammé Paul Kagamé, hôte de la manifestation. Lire la suite

Tunisie : un patron pour le registre des entreprises

Le Centre national du registre des entreprises (RNE) de Tunisie a un nouveau directeur général. Le poste est attribué à l'un des acteurs majeurs qui a porté, au sein de l'INORPI, l'établissement public spécialisé dans la normalisation, la création ainsi que la numérisation du registre des entreprises de la Tunisie depuis 2006. Lire la suite

Côte d’Ivoire : le Trésor lance sa banque en ligne

Révolution digitale en Côte d'Ivoire avec la création d'une banque en ligne. Avec « e-banktresor", un particulier ou une entreprise, clients de la Banque du Trésor, pourront avoir accès à leur compte à partir d’internet et quel que soit le support utilisé, il leur sera possible d'effectuer toutes les opérations. Lire la suite

La santé (bientôt) numérisée en RD Congo

Le gouvernement congolais a lancé, depuis samedi 2 mars à Kinshasa l’Agence nationale d’ingénierie clinique d’information et informatique de la santé (ANICIIS). Son but? Encadrer et accélérer la révolution digitale en RDC dans le secteur de la santé. Lire la suite

Les enseignants tchadiens à l’appel

Le 27 février, a ainsi été lancée au Tchad la plateforme mobile de contrôle citoyen de l’effectivité du personnel enseignant sur leurs lieux d’affectation. En clair, il s'agit d'un dispositif de contrôle ou de recensement du personnel de l’Etat en temps réel. Lire la suite

Le Trésor ivoirien digitalise “la relation client”

En Côte d'Ivoire, le Trésor public a placé l'année 2019 sous le sceau de la digitalisation des procédures administratives. Destinée à digitaliser « la relation client » et à améliorer la qualité d'écoute dans les échanges entre le Trésor et les administrés, la plateforme « Baobab » est présentée actuellement dans différentes villes du pays. Lire la suite
Chargement

La Phrase de la semaine

  • « Le temps nous dira si la monnaie commune en Afrique de l’Ouest est une chimère », Carlos Lopes, haut représentant de l'Union africaine pour le partenariat avec l'Europe....

L’interview

  • « La gouvernance publique responsable est irréversible »
    Le directeur général du Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD), Stéphane Monney Mouandjo, a accordé une interview au site Alwhidainfo à l'issue de la dernière conférence des Ecoles nationales d’administration, qui s'est tenue le 6 mars 2018 à Yaoundé au Cameroun.[...]

Infrastructures et changement climatique

DOCUMENTS

  • Bons points pour l’économie ivoirienne
    L’économie ivoirienne continue de rester dynamique depuis le début de l’année avec l’une des croissances les plus rapides du continent, qui devrait atteindre 7,2 % en 2019, contre 7,4 % en 2018. C’est la conclusion de la neuvième édition du rapport sur la situation économique en Côte d’Ivoire publiée aujourd’hui par la Banque mondiale. Cette bonne performance s’explique essentiellement par le retour du dynamisme du secteur privé qui avait ralenti en 2016 et 2017 et constitue à nouveau le principal moteur de croissance du pays. « À court et moyen termes, les perspectives restent solides avec, entre autres, une inflation maîtrisée, un déficit public qui devrait se redresser et une augmentation progressive des exports », explique Jacques Morisset, chef des programmes de la Banque mondiale en Côte d’Ivoire et principal auteur du rapport. « Plusieurs risques pourraient toutefois altérer ces prévisions, notamment ceux liés à la fragilité de la conjoncture internationale et des marchés financiers et, aux élections présidentielles de 2020 qui risquent d’inciter à la prudence des acteurs économiques et des consommateurs. » […]