Année : 2019

Dix pays miniers au crible

Comme chaque année, le think thank canadien, l'Institut Fraser publie son rapport 2018 sur les compagnies minières dans le monde et leur perception de l’attractivité juridique (fiscalité, réglementation environnementale, régime de taxation, infrastructures, stabilité politique, lois sur le travail, etc.) dans les pays où elles opèrent. Le Botswana est le mieux classé pour son environnement juridique (32e à l'échelle mondiale), suivie de l’Afrique du Sud (43e) et de la Zambie (45e). Viennent ensuite le Mali (50e), la Namibie (60e), la RDC (62e), Tanzanie (66e), le Ghana (68e), le Zimbabwe (76e) et l’Ethiopie (77e). Concernant le premier de la classe africain, le vice-président d'une compagnie minière a déclaré à l'Institut Fraser que « le régime fiscal du Botswana continue d'être exemplaire par rapport aux autres juridictions africaines et encourage l'investissement dans l'exploration. »

Lire la suite

PHRASE DE LA SEMAINE

« Au Maroc, le secteur de la santé ne souffre pas du manque de médecins mais plutôt d’ingénieurs informaticiens, de managers d’administration et de spécialistes dans la gouvernance », a lancé l’ancien ministre de la Santé et dirigeant du parti Ennahdha Imed Hammami.

Lire la suite

L’ONU envoie un expert dans la Corne de l’Afrique

Le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, a nommé le 13 mars un nouvel envoyé spécial de l’ONU pour la Corne de l'Afrique. Le poste revient à un Gabonais, qui possède une solide expérience au sein des Nations unies, notamment sur les questions africaines. Il était ainsi depuis trois ans le représentant spécial du secrétaire général pour la République centrafricaine et chef de la mission multidimensionnelle intégrée pour la stabilisation des Nations unies en République centrafricaine (MINUSCA).

Lire la suite

La Phrase de la semaine

  • « La croissance du revenu par habitant en Afrique subsaharienne, prise dans son ensemble, restera inférieure à 1 % jusqu’en 2021 au moins », a déclaré le nouveau président du Groupe de la Banque mondiale l'Américain David Malpass. ...

L’interview

  • « La gouvernance publique responsable est irréversible »
    Le directeur général du Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD), Stéphane Monney Mouandjo, a accordé une interview au site Alwhidainfo à l'issue de la dernière conférence des Ecoles nationales d’administration, qui s'est tenue le 6 mars 2018 à Yaoundé au Cameroun.[...]

L’Afrique à la conquête du numérique

DOCUMENTS

  • Envois records de fonds
    Selon la dernière édition de la note d’information de la Banque mondiale sur les migrations et le développement, les envois de fonds vers les pays à revenu faible et intermédiaire ont atteint un niveau sans précédent en 2018. L'institution multilatérale estime que les envois de fonds officiellement enregistrés vers les pays à revenu faible et intermédiaire ont ainsi atteint 529 milliards de dollars en 2018, soit une progression de 9,6 % par rapport au précédent record de 2017, à 483 milliards de dollars. Les transferts d'argent vers le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord ont grimpé de 9 % en 2018, à 62 milliards de dollars — une évolution à imputer essentiellement à la progression rapide des transferts vers l’Égypte, d’environ 17 %. Cette dynamique positive devrait perdurer au-delà de 2018, mais à un rythme moins soutenu, autour de 3 % en 2019, freiné par l’essoufflement de l’activité dans la zone euro.Les envois de fonds vers l’Afrique subsaharienne ont grimpé de pratiquement 10 % en 2018, à 46 milliards de dollars, à la faveur des bonnes performances dans les pays à revenu élevé. En part du produit intérieur brut, les Comores se taillent la part du lion, devant la Gambie, le Lesotho, Cabo Verde, le Libéria, le Zimbabwe, le Sénégal, le Togo, le Ghana et le Nigéria […]