Année : 2019

Modestes avancées de la parité

Selon un rapport de la Banque mondiale basée sur des données issues de 187 pays, les femmes n'ont que trois quarts des droits des hommes. La région Moyen-Orient et Afrique du nord se situe en queue de peloton du classement de la Banque mondiale avec un « score moyen le plus faible en matière d'égalité hommes-femmes. » C'est en Afrique subsaharienne pourtant, que les pays ont entrepris le plus de réformes ces dix dernières années. A titre d’exemple, la RDC a supprimé une obligation légale imposant aux femmes d'obéir à leurs maris. Et le changement du code familial a permis aux femmes mariées d’enregistrer des entreprises, de signer des contrats et d’ouvrir des comptes bancaires.

Lire la suite

Phrase de la semaine

« Si les femmes pouvaient, comme les hommes, exprimer tout leur potentiel, le monde serait à la fois plus équitable et plus prospère », souligne Kristalina Georgieva, directrice générale de la Banque mondiale.

Lire la suite

Valse de nominations au Gabon

Aucun ministère ni aucune entreprise ou agence publiques n'ont été épargnés par le coup de balai orchestré depuis le Palais du bord de mer, à la suite du retour du chef de l'Etat du Maroc. Plus d'une centaine de postes dans la haute administration ont été renouvelés. Du jamais vu.

Lire la suite

De vieux sénateurs promus en Algérie

Au lendemain de la manifestation des jeunes étudiants en Algérie contre un cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika et pour un rajeunissement de la classe politique, deux octogénaires ont été nommés vice-présidents du conseil de la nation (le Sénat).

Lire la suite
  • 1
  • 2

La Phrase de la semaine

  • « Au Maroc, le secteur de la santé ne souffre pas du manque de médecins mais plutôt d’ingénieurs informaticiens, de managers d’administration et de spécialistes dans la gouvernance », a lancé l’ancien ministre de la Santé et dirigeant du parti Ennahdha Imed Hammami. ...

L’interview

  • « La gouvernance publique responsable est irréversible »
    Le directeur général du Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD), Stéphane Monney Mouandjo, a accordé une interview au site Alwhidainfo à l'issue de la dernière conférence des Ecoles nationales d’administration, qui s'est tenue le 6 mars 2018 à Yaoundé au Cameroun.[...]

L’Afrique à la conquête de l’espace

DOCUMENTS

  • Dix pays miniers au crible
    Comme chaque année, le think thank canadien, l'Institut Fraser publie son rapport 2018 sur les compagnies minières dans le monde et leur perception de l’attractivité juridique (fiscalité, réglementation environnementale, régime de taxation, infrastructures, stabilité politique, lois sur le travail, etc.) dans les pays où elles opèrent. Le Botswana est le mieux classé pour son environnement juridique (32e à l'échelle mondiale), suivie de l’Afrique du Sud (43e) et de la Zambie (45e). Viennent ensuite le Mali (50e), la Namibie (60e), la RDC (62e), Tanzanie (66e), le Ghana (68e), le Zimbabwe (76e) et l’Ethiopie (77e). Concernant le premier de la classe africain, le vice-président d'une compagnie minière a déclaré à l'Institut Fraser que « le régime fiscal du Botswana continue d'être exemplaire par rapport aux autres juridictions africaines et encourage l'investissement dans l'exploration. » […]