Lotfi Benbahmed, président de l’Inter Ordre des pharmaciens d’Afrique.

Du 5 au 7 juillet, la ville de Marrakech a accueilli les travaux de la 20e édition du Forum pharmaceutique international (FPI). Cette grand-messe des pharmaciens africains a réuni plus de 3 000 personnes venant de 25 pays du continent.

Parmi les sujets phares du moment : la création d’une Agence africaine du médicament. Dans le cadre des réunions réglementaires qui se font avec l’Union africaine et l’AMRH (Harmonisation de la réglementation des médicaments en Afrique), « on peut dire que techniquement la décision est prise pour la création de cette agence », a confié le 5 juillet au quotidien marocain Le Matin, Lotfi Benbahmed, président de l’Inter Ordre des pharmaciens d’Afrique (IOPA). « Maintenant, c’est aux politiques de trancher pour concrétiser cela. Le produit pharmaceutique est un produit sensible qui nécessite énormément de réglementations et de procédures. La création de cette agence est donc LA solution pour pouvoir créer un véritable marché africain du médicament et permettre à notre industrie pharmaceutique de se développer en favorisant les échanges et en facilitant les enregistrements. C’est l’une des recommandations les plus importantes du FPI », a complété le président de l’Inter Ordre des pharmaciens d’Afrique.

Pour rappel, le Forum pharmaceutique international (FPI) a été fondé par les ministres de la Santé des pays africains en 1999, à Yaoundé au Cameroun. Il est composé de plusieurs institutions, notamment l’Inter-Ordre des pharmaciens africains (IOPA), l’Intersyndicale des pharmaciens africains (Ispharma), l’Association des centrales d’achat des médicaments essentiels (ACAME) et les directions des médicaments et de la pharmacie.

Autre événement marquant de la profession : l’Inter Ordre des pharmaciens d’Afrique (IOPA) a lancé son site web (http://iopafrique.org/). «La création de ce site internet permettra au visiteur d’accéder à l’ensemble des informations concernant les activités de l’IOPA, le compte rendu et la restitution des résolutions du FPI , ainsi que l’ensemble des informations concernant le secteur sanitaire et pharmaceutique ainsi que la législation des pays membres», affirme Lotfi Benbahmed, président de l’IOPA.
Représentant plus de 19 Ordres de différents pays d’Afrique centrale, de l’Ouest et du Maghreb, l’IOPA a pour vocation de rapprocher les pharmaciens des différentes catégories d’exercice et de mettre en place une coopération active, en soutien des pouvoirs publics au profit de la promotion de l’éthique et de la déontologie. L’IOPA œuvre également pour la mise à niveau et l’harmonisation des cadres législatifs et réglementaires, la mise en place des bonnes pratiques, du contrôle de qualité et de l’accréditation, l’adaptation et la labellisation de la formation initiale et continue et pour la lutte contre les médicaments falsifiés, les trafics transfrontaliers et le charlatanisme.