Depuis le lundi 6 mai 2019, le président de la Commission de l’Union africaine, le diplomate Tchadien Moussa Faki Mamahat, peut compter sur un nouveau directeur de cabinet avec la nomination à ce poste du diplomate malien et ancien ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération internationale de son pays, Abdoulaye Diop. Il remplace le Maritanien El-Ghassim Wané.

Âgé de 53 ans, le Malien occupait jusque-là les fonctions de représentant de la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF) auprès de l’UA, à Addis Abeba en Éthiopie.

Avant d’être ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale du Mali, de 2014 à 2017, Abdoulaye Diop a été successivement coordonnateur de la Cellule d’appui à l’Ordonnateur national du Fonds européen de développement (ACP-EU), à la direction de la Coopération internationale du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de 1992 à 1998, puis conseiller à l’Ambassade du Mali auprès de la Belgique et de l’Union européenne de 1998 à 1999.

Abdoulaye Diop a également été conseiller du ministre des Affaires étrangères du Mali et de la Coopération internationale, chargé des questions politiques et diplomatiques de 1999 à 2000 avant d’être nommé conseiller diplomatique des présidents Alpha Oumar Konaré et Amadou Toumani Touré entre 2001 et 2003.

En 2003, Abdoulaye Diop a occupé le poste d’ambassadeur du Mali aux États-Unis, avec une juridiction qui couvrait le Brésil, le Chili, le Mexique, le Pérou et l’Uruguay. Un poste qu’il quitte en 2009 pour une carrière de fonctionnaire international comme directeur des opérations au Malawi de 2009 à 2012 du Programme alimentaire mondial, avant d’être promu Représentant du Programme auprès de l’Union africaine et de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA) jusqu’à sa nomination en avril 2014 au poste de Ministre des Affaires étrangères du Mali.