« La croissance du revenu par habitant en Afrique subsaharienne, prise dans son ensemble, restera inférieure à 1 % jusqu’en 2021 au moins », a déclaré le nouveau président du Groupe de la Banque mondiale l’Américain David Malpass.