L’endossement du groupe des Etats africains au sein des Nations-unies a permis l’élection de l’ambassadeur, représentant permanent du royaume du Maroc auprès de l’ONU à New York depuis 2014, Omar Hilale d’être élu président du Conseil d’administration (PCA) de l’UNICEF pour l’année 2019.

Diplomate marocain de 68 ans, Omar Hilale était depuis 2008 le représentant du Maroc aux Nations unies à Genève. Diplômé en science politique de l’université Mohammed V, à Rabat, en 1974, il a été tour à tour ambassadeur à Singapour, en Nouvelle-Zélande, en Australie et en Indonésie de 1996 à 2001. De 2005 à 2008, il a été également secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération de son pays.

Omar Hilale était en 2013 le Coordonnateur du Groupe des États d’Afrique au cours des négociations de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et, en décembre de la même année, il a été porte-parole de ce groupe à la conférence ministérielle de l’OMC à Bali.

De 2010 à 2011, Omar Hilale a été le Facilitateur de l’Examen périodique universel du Conseil des droits de l’homme.

Début 2019, Omar Hilale a été réélu pour la 5e année consécutive à la tête de la Configuration République Centrafricaine (RCA) de consolidation de la Paix des Nations-unies, organe subsidiaire de l’assemblée générale et du Conseil de sécurité. A ce titre, il avait conduit une délégation onusienne à Bangui en février dernier pour suivre « les principales priorités en matière de consolidation de la paix ainsi que sur le manque de ressources en République centrafricaine, y compris la mise en œuvre du plan national de consolidation de la paix et de relance, la mise en service du Tribunal pénal spécial, la préparation des élections de 2020-2021 et le processus de paix dans le cadre de l’Initiative africaine », précisait le porte-parole de l’ONU.

Le mandat de la Commission de la Consolidation de la Paix, créée en 2005, porte sur trois volets, à savoir la mobilisation des ressources, la mobilisation politique de la communauté internationale et l’élaboration de conseils et de recommandations, notamment au Conseil de Sécurité.

Dans sa nouvelle fonction de PCA, il sera à la tête de « l’organe directeur de l’UNICEF ». Le « Conseil d’administration supervise les activités de l’UNICEF et approuve les politiques, programmes de pays et budgets de l’organisation. Il comprend 36 membres qui représentent les cinq groupes régionaux d’États membres des Nations Unies”, explique l’organisation onusienne sur son site.