Après près de 3 ans dans cette fonction, Gabriel Ntougou a quitté le poste d’administrateur général de l’Autorité administrative de la Zone économique spéciale (ZES) de Nkok, le 9 avril 2019. il cède son fauteuil à la tête du parc industriel à Igor Simard.

Projet emblématique de l’économie gabonaise, la Zone économique spéciale (ZES) de Nkok occupe 1 126 hectares, accueille près de 90 entreprises qui emploient plus de 4000 emplois. Selon les chiffres officiels, depuis sa création en septembre 2011, la ZES de Nkok a capté près de 200 milliards de F CFA (305 millions d’euros) d’investissements directs étrangers. A elle seule, l’activité d’exportation de bois atteint un chiffre d’affaires de 115 millions d’euros par an. La ZES de Nkok exporte 521 containers par mois, soit le tiers des exportations nationales. La zone envisage d’atteindre un chiffre d’affaires de 900 milliards FCFA en 2020.

Pour piloter le développement de la ZES de Nkok, le gouvernement a fait appel à un fidèle du chef de l’Etat. Originaire de l’Ogooué-Ivindo, Igor Simard estime que c’est « une fierté pour l’Ogooué-Ivindo » qu’un de ses fils soit promu à de telles responsabilités. Mais Igor Simard est surtout le beau-fils d’Ali Bongo Ondimba, mariée à sa fille Malika Bongo Ondimba. Entre 2010 et 2013, il a également dirigé la communication du président Ali Bongo Ondimba.

En février 2018, Igor Simard avait été nommé administrateur général du Fonds national de développement du sport (FNDS). Financée par des taxes sur le tabac, les jeux de hasard et les boissons alcoolisées (4%), cette structure a été créée par le gouvernement pour financer des activités sportives en dehors du budget de l’Etat. Mais son passage à la tête de la FNDS a surtout été marqué par ses relations houleuses avec le capitaine des panthères, la star du ballon rond gabonais, Pierre Aubameyang.