Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a nommé un Néerlandais comme son représentant spécial dans la coordination de la riposte contre l’épidémie de la maladie à virus Ebola qui frappe  dans le Nord-Kivu et l’Ituri, deux provinces de l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

Car l’heure est à la riposte. L’évolution de la maladie à virus Ebola en RDC continue d’être inquiétante. En l’espace de 8 mois depuis son apparition

J’ai mis la balise [restrict]

dans les deux provinces en août 2018, l’épidémie a, à la fin mars 2019, dépassé le seuil de 1 022 cas décelés dont 629 décès, devenant la plus meurtrière épidémie d’Ebola de l’histoire de la RDC.

Egalement directeur des Urgences de l’OMS à Genève, Peter Jan Graaff, 59 ans, le nouveau représentant spécial dans la coordination de la riposte contre l’épidémie de la maladie à virus Ebola, devra organiser la riposte à l’épidémie de la maladie à virus Ebola dans l’Est du pays (Nord Kivu et Ituri).

Basé à Kinshasa, il devra « coordonner la réponse au niveau stratégique avec le ministère de la Santé, et par-delà l’ensemble du gouvernement de la RDC, le système des Nations-unies, les partenaires d’exécution et du financement ainsi que, plus largement, avec le corps diplomatique et les intervenants humanitaires », a précisé l’OMS dans un communiqué.

Plus de 25 ans d’expérience au sein de l’OMS

« Nous devons avec la population du Nord-Kivu et de l’Ituri travailler solidairement; non seulement pour mettre fin à cette épidémie le plus vite possible, mais aussi établir des systèmes de santé pouvant faire face quotidiennement aux nombreuses autres menaces sanitaires auxquelles elle est confrontée », a insisté le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Spécialiste d’Ebola, Peter Jan Graaff possède plus de 25 ans d’expérience au sein de l’OMS. D’avril à juin 2015, date de la clôture de la mission, il était le représentant spécial par intérim et chef de la mission d’intervention des Nations-unies pour les interventions d’urgence face au virus Ebola (MINUAUCE). En 2014, il était le responsable de la gestion de la crise d’Ebola au niveau national pour le Liberia.

Auparavant, Peter Jan Graaff était directeur des affaires civiles et du développement de la Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA), où il était également responsable des 13 bureaux extérieurs. sous les unités des affaires civiles, de l’état de droit et de la police. Le Néerlandais a également été actif dans le domaine de la santé dans un certain nombre de pays en Afrique et en Haïti.

La première affectation de Peter Jan Graaff au sein de l’OMS a eu lieu au Bureau régional de la Méditerranée orientale (EMRO), en Égypte. Il a ensuite été nommé coordonnateur du programme des médicaments essentiels au Malawi et au Kenya et conseiller régional pour les médicaments essentiels à EMRO, où il était responsable du soutien technique et opérationnel dans 23 pays.

Le Néerlandais est diplômé de l’université de Leiden aux Pays-Bas, où il a obtenu, en 1986, une maîtrise en sciences avec une spécialisation en pharmacie. Il est également titulaire d’une maîtrise en administration des entreprises obtenue en 2003 à l’Université Heriot-Watt.

[/restrict]