Le Programme des nations-unies pour le développement (PNUD) a désigné un nouveau représentant résident au Togo pour remplacer le Sénégalais Moctar Fall. C’est un compatriote,

[restrict]

Aliou Dia (photo) qui lui succède, à la suite de la réforme du Système des Nations-unies séparant la représentation du PNUD du Bureau de coordination du système des Nations Unies.

Aliou Dia dispose de plus d’une quinzaine d’années d’expérience et de pratiques dans le domaine du développement durable en Afrique avec le PNUD et d’autres organismes des Nations Unies. Il a dirigé depuis 2014, les programmes du PNUD en Afrique sur l’environnement, les changements climatiques, la réduction des risques de catastrophe et le relèvement, la réponse aux crises dans les situations d’urgence complexes et l’accès à l’énergie grâce aux énergies renouvelables.

Au cours des dernières années, il a travaillé et soutenu plus d’une trentaine de bureaux de pays du PNUD en Afrique et ailleurs dans la mise en œuvre de leurs programmes-pays et de leur UNDAF (Plan cadre des Nations-unies pour l’assistance au développement), notamment en ce qui concerne les résultats relatifs à la durabilité environnementale, au renforcement de la résilience et à la lutte contre le changement climatique.

Avant d’entrer au PNUD, Aliou Dia a eu des expériences dans d’autres agences du système des Nations-unies, notamment UNOCHA, UNISDR, etc.. Et auparavant, il a mené pendant plusieurs années des activités de recherche universitaire et d’enseignement sur les systèmes d’information géographiques (SIG), la télédétection et la géomatique ainsi que des consultations avec des bureaux d’études internationaux évoluant dans ces domaines.

[/restrict]