Tèi Konzi, le commissaire chargé des Douanes, du Commerce et de la Libre circulation de la commission de la Cedeao.

Les pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont lancé à Abidjan, le 23 mars, le réseau informatique douanier pour le transit régional (ALISA). “le projet ALISA ambitionne d’utiliser les technologies de l’information pour faciliter les échanges, les transports et la libre circulation des marchandises dans l’espace Cedeao”, indique le communiqué.

Le projet ALISA est constitué

[restrict]

d’une interface entre les systèmes douaniers existants de la zone. Les données collectées pourront être échangées à partir d’une base de données douanière régionale centralisée.

Le système offre “d’énormes avantages aux institutions étatiques, aux organismes financiers et au secteur privé en permettant de partager des informations ainsi que des données en temps réel, d’améliorer les délais d’attente, et d’accroître les revenus par la réduction des coûts du transit et des transports”, détaille le communiqué.

Sécuriser le commerce international

Le système vise ainsi à faciliter et la sécuriser le commerce international, améliorer l’efficience et l’efficacité des procédures de transit, de même que celles liées à la prévention et de la détection des fraudes. A cela s’ajoutent la simplification et la sécurisation des opérations de transit, l’échange électronique de données de transit ainsi que l’augmentation des recettes douanières grâce à une prestation de services plus efficace sont, entre autres.

Elaboré avec l’appui de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED), ALISA doit à terme offrir des avantages à tous les acteurs concernés : les régies douanières, les organismes financiers et le secteur privé.

« L’interconnexion des systèmes informatiques douaniers a été conçue par la Cedeao avec l’appui technique de la CNUCED. Ce projet vise à transmettre aux différents services des douanes, sous forme digitale, les données relatives à la cargaison avant son expédition. L’interconnexion permet d’avance aux agents des postes de douanes de passage et de destination, de recevoir toutes les informations sur le transit avant même l’arrivée des marchandises », a complété Tèi Konzi, le commissaire chargé des Douanes, du Commerce et de la Libre circulation de la commission de la Cedeao.

[/restrict]