Destiné au développement de l’économie bleue, le Cluster maritime d’Afrique francophone a vu le jour les 24 et 25 janvier 2019 à Lomé, lieu d’implantation de son siège. Il regroupe des pays comme le Bénin, le Niger, le Sénégal, le Cameroun, le Burkina Faso, la Cote d’Ivoire, le Mali, le Gabon, le Burundi et la Guinée. Le 20 mars 2019, le cluster vient de désigner les hommes pour le diriger lors

[restrict]

de son assemblée générale constitutive. La présidence du Cluster maritime d’Afrique francophone est confiée pour trois ans au Togolais Charles Kokouvi Gafan, président directeur général chez Bolloré Transports & Logistics Togo, Togo Terminal.

De son côté le ministre-conseiller, président du Haut conseil pour la mer au Togo, Stanislas Baba, figure également parmi les 10 membres du conseil d’administration.

Ce groupement se veut un lieu d’échanges pour tous les acteurs de l’écosystème maritime, de l’industrie (construction navale, etc), aux services et aux activités maritimes de toute nature. Son « installation à Lomé correspond à la dynamique impulsée dans le secteur de l’économie bleue qui vise à faire du Togo un hub logistique d’excellence », a confié Charles Kokouvi Gafan.

Et d’ajouter : « Les défis qui nous attendent sont non seulement grands mais surtout divers et variés. Nous devons relever le défi de développer un vaste réseau afin de promouvoir l’économie maritime, le dynamisme de l’excellence de notre réseau et de nos membres. ” « Il nous faudra aussi rendre disponibles des données pertinentes de l’économie maritime afin de mieux nous orienter dans nos prises de décisions “, a-t-il précisé.

Commandeur de l’ordre du Mono, Charles Kokouvi Gafan serait, selon la presse togolaise, un proche du chef de l’Etat et notamment de Sabine Mensah, la mère de Faure Gnassingbé.

[/restrict]