Jack Ma, le fondateur du groupe Alibaba.

Les relations entre la Chine et l’Afrique prennent parfois des formes surprenantes. C’est à l’issue du dernier conseil des ministres du Togo du mois de février que la ministre de l’Economie numérique, Cina Lawson, a annoncé qu’une douzaine de cadres et de fonctionnaires togolais intégreront

[restrict]

pendant trois jours, en avril, le « New economy workshop », le programme de formation du géant du commerce électronique, le Chinois Alibaba.

Le New economy workshop est un programme de formation sur les outils de l’économie digitale mis en place par le tycoon chinois, Jack Ma, le fondateur du groupe Alibaba, dont le chiffre d’affaires dépasse les 20 milliards d’euros. Concrètement, le programme de formation familiarisera la douzaine de fonctionnaires togolais à l’impact et aux opportunités qu’offre l’économie numérique ainsi que sur les mécanismes à mettre en œuvre pour stimuler la croissance économique en accélérant la finance digitale, les paiements électroniques, la logistique intelligente, l’e-agriculture, l’e-learning, le commerce électronique, les villes intelligentes ou le big data.

Après l’Indonésie, les Philippines et le Rwanda, le Togo est le nouveau bénéficiaire de ce programme élaboré par le géant chinois de l’e-commerce. C’est le 7 septembre 2018, lors de la visite de Faure Gnassingbé, le président togolais, au campus d’Alibaba, Xixi Park, et à la suite de son entrevue avec Jack Ma, que des fonctionnaires togolais ont été invités au New economy workshop.

[/restrict]