Djamel Ould Abbes.

Le lendemain de la manifestation des jeunes étudiants en Algérie contre un cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika et pour un rajeunissement de la classe politique, deux octogénaires ont été nommés vice-présidents du conseil de la nation (le Sénat), le mercredi 27 février.

Le message de la jeunesse algérienne n’a visiblement pas été entendu.

Si vous êtes abonné à la Newsletter Defacto, connectez-vous avec vos identifiants pour lire la suite de ce contenu :

Sinon, Vous pouvez vous abonner ici :

Enregistrement nouveau compte

Choisissez votre niveau d’abonnement

Sélectionner votre mode de paiement