Mois : mars 2019

L’action locale à inventer en Tunisie

Le processus de décentralisation tunisien, en cours depuis l’adoption d’une nouvelle Constitution en janvier 2014, risque d’alimenter les tensions sociales et politiques. C'est le constat du rapport de Crisis group : "Décentralisation en Tunisie : consolider la démocratie sans affaiblir l’Etat. » Pour que le processus de décentralisation tienne ses promesses de réduction des inégalités socio-régionales et d’amélioration des services publics, il doit faire l’objet d’un nouveau compromis prévoyant notamment le renforcement des services territoriaux de l’Etat.

Lire la suite

La Phrase de la semaine

  • « Nous sommes confrontés à un déficit de financement pour atteindre les Objectifs de développement durable en Afrique de plus de 600 milliards de dollars par an », selon Stephen Karingi, directeur de la division de l’intégration régionale et du commerce à la Commission économique pour l’Afrique (CEA) de l'ONU. ...

L’interview

  • « La gouvernance publique responsable est irréversible »
    Le directeur général du Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD), Stéphane Monney Mouandjo, a accordé une interview au site Alwhidainfo à l'issue de la dernière conférence des Ecoles nationales d’administration, qui s'est tenue le 6 mars 2018 à Yaoundé au Cameroun.[...]

Infrastructures et énergie dans l’Union africaine

DOCUMENTS

  • Baisse de l’APE de l’UE
    Le Conseil européen s'est dit, le 16 mai dernier, de plus en plus préoccupé par la tendance à la baisse de l'aide publique au développement APD collective de l'UE, qui a diminué pour la deuxième année consécutive. Le Conseil déplore « que l'on s'éloigne toujours plus de l'objectif collectif consistant à consacrer 0,7 % du RNB à l'APD. » De fait, en 2018, l'APD de l'UE a atteint la somme de 74,4 milliards d'euros, ce qui représente 0,47 % du RNB de l'UE. Ce total était inférieur de 731 millions d'euros à celui de 2017, année où le montant exprimé en pourcentage de RNB était également plus élevé puisqu'il était de 0,5 %. Le Conseil réaffirme « le rôle politique de premier plan qu'il joue et son engagement en faveur de l'aide au développement, et rappelle les engagements individuels et collectifs de l'UE et de ses États membres en matière d'APD, énoncés dans le nouveau consensus européen pour le développement. » Le message sera-t-il entendu... […]