Pour la première fois de son histoire, la Côte d’Ivoire a intégré le Joint Committee on the remumeration of executive directors and their alternates (JCR), un organe mixte de réflexion et de production de recommandations de la Banque mondiale (BM) et du Fonds monétaires international (FMI).

La Côte d’ivoire rejoint ainsi la Finlande et les Îles Fidji du Pacifique sud dans ce comité, qui a pour mission de statuer sur des questions liées au fonctionnement des deux grandes institutions financières. Au cours de l’année 2019, la Côte d’Ivoire sera représentée par Charles Koffi Diby, l’actuel président du Conseil économique, social, environnemental et culturel (CESEC).

Charles Koffi Diby, 62 ans, est un ancien ministre de l’Economie et des Finances et des Affaires Etrangères de son pays. Malgré le conflit qui a touché le pays, il a été le ministre de l’Economie et des Finances de Laurent Gbagbo puis d’Alassane Ouattara, restant à la tête du ministère pendant plus de 5 ans, de 2007 à 2012. En 2010 et en 2012, il a obtenu le prix du meilleur ministre de l’Economie et des Finances d’Afrique subsaharienne, décernés par le magazine The Banker du Financial Times. Il a ainsi été au centre des négociations sur l’atteinte du point d’achèvement du PPTE, Pays pauvres très endettés, en 2012. Année au cours de laquelle il a occupé le poste de ministre des Affaires étrangères.

De 2001 à 2007, par ailleurs, Charles Koffi Diby a été président du conseil d’administration de la Société nouvelle air Ivoire. Du 2008 à 2009, il a été président du conseil des ministres de l’UEMOA. De 2009 à 2012, il a été président du conseil des gouverneurs de la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC). De 2012 à 2013, il a été le président du conseil des ministres de la CEDEAO. Il a aussi été président du conseil des gouverneurs du Fonds africain de garantie et de coopération économique (FAGACE).