En phase pilote actuellement dans la ville de Fès, avant d’être déployée dans tout le royaume, la plateforme wraqi.ma d’accès à des services publics dématérialisés vient d’être présentée à Casablanca. Son ambition ? Améliorer les relations entre les administrations, les citoyens et les investisseurs afin de réduire les coûts de traitement ainsi que les lenteurs des procédures.

Chaque usager des services publics peut créer

[restrict]

un compte avec un dépôt de signature, utilisée par les administrations pour identifier l’utilisateur, l’authentifier et l’autoriser à bénéficier des services dématérialisés. Grâce à la signatures électronique et à une authentification multicritères, l’administré n’aura plus besoin de se déplacer physiquement dans les administrations pour recueillir un documents officiel.

Réalisée par la start-up Algo Consulting Group, fondée en 2013, cette innovation est 100% marocaine, même si elle a bénéficié d’une subvention de Microsoft dans le cadre de l’initiative « 4Afrika. »

« Nous avons osé l’innovation et la disruption dans un domaine très compliqué, bureaucratique et résistant au changement », s’est réjoui Tarik Fadli, directeur général du groupe Algo Consulting.

« Wraqi.ma favorise à la fois l’efficacité, l’accessibilité et l’inclusivité. Nous croyons en sa capacité à pouvoir simplifier la vie des citoyens et à permettre aux gouvernements de pouvoir s’éloigner de processus obsolètes et de méthodes coûteuses sur papier », s’est félicité à son tour Hicham Iraqi Houssaini, le directeur général pour les pays francophones de Microsoft en Afrique. « La plateforme consiste à ramener une solution innovante au Maroc et également à l’Afrique. Cette solution est conçue par des Africains pour les Africains », a-t-il également souligné. Hicham Iraqi Houssaini a appelé à généraliser cette innovation à d’autres pays du continent « pour lui donner un grand élan et lui permettre d’accélérer la transformation digitale en Afrique. »

[/restrict]