Après Berlin en 2015, Nairobi en 2017, le troisième sommet économique Afrique-Allemagne a débuté à Accra, la capitale du Ghana, le 11 février 2019. Partenaire plutôt discret sur le continent, l’Allemagne n’en demeure pas moins un acteur très efficace sur le sol africain. Surtout depuis l’explosion de la crise migratoire et le lancement de l’initiative « Compact with Africa », annoncée en 2017 par la chancelière Angela Merkel, destinée à renforcer la coopération l’Allemagne et le continent africain.

Le Ghana est l’un des onze pays (Côte d’Ivoire, Sénégal, Togo, Bénin, Égypte, Éthiopie, Guinée, Maroc, Rwanda, Tunisie) avec lesquels le gouvernement allemand a signé des partenariats d’investissement lors de sommet du G20 en 2017, à travers le plan « Compact with Africa. ». Tous ces pays se sont engagés à réaliser des réformes pour être plus attractifs aux yeux des investisseurs privés.

Selon Afrika-Verein, l’association de promotion des relations économiques entre les pays africains et l’Allemagne, qui organise les sommets Allemagne-Afrique avec l’initiative subsaharienne de l’industrie allemande (Safri),

Si vous êtes abonné à la Newsletter Defacto, connectez-vous avec vos identifiants pour lire la suite de ce contenu :

Sinon, Vous pouvez vous abonner ici :

Enregistrement nouveau compte

Choisissez votre niveau d’abonnement

Sélectionner votre mode de paiement