C’est à quelques heures à peine de la fin du délai légal, que le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, sans doute tout affairé à sa nouvelle candidature à l’élection présidentielle, a désigné Tayeb Belaïz, à la tête du Conseil constitutionnel, pour remplacer Mourad Medelci, décédé il y a une quinzaine de jours.

Jusque là,

Si vous êtes abonné à la Newsletter Defacto, connectez-vous avec vos identifiants pour lire la suite de ce contenu :

Sinon, Vous pouvez vous abonner ici :

Enregistrement nouveau compte

Choisissez votre niveau d’abonnement

Sélectionner votre mode de paiement