Un champion à la primature. Lors du dernier conseil des ministres, le sportif malien le plus respecté et le seul à avoir décroché des titres dans des compétitions internationales a été nommé comme chargé de mission auprès du Premier ministre. Le communiqué du conseil des ministres ne précise pas ses nouvelles attributions.

Ce nouveau conseiller n’est autre que l’ancien athlète Daba Modibo, Keita, 37 ans. Ce colosse de plus de 2 mètres et de plus de 100 kilos, surnommé le gladiateur durant sa carrière, a été double champion du monde des poids lourds de taekwondo, en 2007 et en 2009.

Porte-drapeau du Mali lors des Jeux olympiques de Pékin en 2008, il avait échoué à décrocher l’or. « J’en suis désolé et je demande pardon à toute la nation, et à ceux qui ont cru en moi », avait-il déclaré quelques mois après son échec.

Sa carrière internationale ne l’a pas empêché de suivre de très près les troubles dans son pays, inquiet pour sa famille restée à Bamako. En 2013, l’athlète de confession musulmane confiait à France 24 : « je n’arrêtais pas de m’inquiéter pour ma famille. J’entendais parler des femmes violées, battues ou assassinées. J’ai été choqué par cette brutalité. L’Islam n’a jamais dit de tuer ou d’égorger des personnes ! » Et de poursuivre à propos de l’opération Serval de la France menée contre les djihadistes : “l’arrivée des Français a été salutaire. En mon nom personnel et en celui de tout le Mali, je remercie la France et M. Hollande pour cette décision. L’armée malienne ne manquait pas de volonté, mais elle avait un vrai problème logistique face aux tribus du Nord lourdement armées”.

Rentré au pays après avoir raccroché les gants, Daba Modibo, Keita a été décoré en juin dernier Officier de l’ordre du Mali par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita. En dehors des dojos, le géant des tatamis a fondé son association (ADMK) pour développer la pratique du sport en Afrique. Elle a permis d’aménager des terrains, d’organiser des tournois ou encore de faire de la prévention dans le domaine de la santé. « C’est une question d’avenir. Le sport permet de mettre les jeunes dans la bonne direction. J’ai foi en lui car il peut servir le Mali de demain », souligne le champion.

« J’ai envie de donner en retour. Quand on se retrouve à ce niveau, on devient un exemple. Je suis un modèle pour la jeunesse malienne. Si j’ai été champion du monde, ils peuvent aussi le devenir », aime à répéter Daba Modibo, Keita. Restera-t-il un modèle pour la jeunesse après son entrée en politique ?