Année : 2018

Les pièges sur la route du Club PPP G5 Sahel

Les Rencontres Internationales des PPP ont vu la création d’un Club PPP G5 Sahel. Le consultant, Patrick Sevaistre, co-auteur de « Le Nouveau Pacte Africain, les défis du dialogue public-privé » détaille les quatre points incontournables pour réussir un PPP en Afrique de l'ouest.

Lire la suite

Phrase de la semaine

« L’émergence du numérique, la robotisation, l’intelligence artificielle influencent nos politiques traditionnelles d’industrialisation, nos modes de production et la vie de nos populations. L’impact de ces technologies sur l’emploi n’est pas neutre mais il nous appartient de le transformer en opportunité », a insisté le président ivoirien, Alassane Ouattara, le 26 mars à Abidjan.

Lire la suite

La Phrase de la semaine

  • « Nous ne devrions pas voir les mots de quatrième révolution industrielle comme une expression effrayante et pour quelque chose qui coûte trop cher (...) Pour l'Afrique, la Chine peut jouer le rôle de miroir avec de petits changements et des investissements massifs dans les infrastructures conduisant à une croissance économique élevée », a assuré KV Kamath, le président de la nouvelle banque de développement des BRICS, lors d'une conférence Johannesburg cette semaine.

L’interview

  • « Accompagner les chantiers de transformation des administrations »
    Rachid Meliani, directeur général de l’École nationale supérieure de l’administration (ENSA) du Maroc développe dans le quotidien Aujourd'hui Le Maroc les différents projets menés dans la formation des hauts fonctionnaires de l’Etat qui accompagnent les grands chantiers de développement et de modernisation de l’administration marocaine. De plus, Rachid Meliani revient sur la création du Réseau africain des écoles de l’administration publique (Rena-Afrique) dont il a été désigné président. Ce réseau regroupe une dizaine de pays africains né en marge du Forum des Nations Unies pour le service public tenu à Marrakech du 21 au 23 juin 2018.

CEA ONU : bilan régional de la mise en oeuvre des ODD

DOCUMENTS

  • Le droit à l’éducation des filles
    Selon un nouveau rapport de la Banque mondiale sur l'éducation, l'accès limité des filles à l'éducation et les obstacles à l'achèvement d'une scolarité de 12 ans coûtent aux pays entre 15 000 et 30 000 milliards de dollars de perte de productivité et de revenus tout au long de la vie ! Près de 132 millions de filles âgées de six à dix-sept ans ne sont pas scolarisées dans le monde, dont 75% sont des d'adolescentes. En Afrique subsaharienne, notamment, 40 % seulement des filles en moyenne achèvent le premier cycle de l’enseignement secondaire.