Année : 2018

Le défi des services publics sur mobiles

La GMSA, qui représente les intérêts des opérateurs de téléphonie mobile dans le monde, estime dans son rapport sur « L'économie mobile : l'Afrique de l'ouest en 2018 », que le mobile rapportera 50 milliards de dollars d'ici 2022 dans cette zone. Un dynamisme qui concourt à l'élaboration de nouveaux services publics en ligne.

Lire la suite

Les avocats d’affaires africains à Paris

L’Association des Cabinets d’avocats d’affaires africains, ou Africans business law firms association (ABLFA), présidée par l'avocat ivoirien Michel Kizito Brizoua-Bi, tient à Paris, les 3 et 4 mai 2018, son congrès annuel sur le thème de « La sécurité juridique des investissements en Afrique. ». Une manifestation organisée en partenariat avec le barreau de Paris. Interview du président de l'ABLFA par La Semaine juridique, n° spécial du 18 avril 2018.

Lire la suite

Un nouveau vérificateur général au Mali

Le suspens est tombé après plusieurs mois d'incertitudes et de nombreuses spéculations sur l'identité du futur vérificateur général de la République du Mali. C'est le secrétaire général du ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire qui est nommé à ce poste.

Lire la suite

La Phrase de la semaine

  • « En réalité, le Maroc est déjà un pays ouest-africain », a lancé le fondateur du think-tank marocain Amadeus, Brahim Fassi-Fihri, fils du conseiller royal et ex-ministre des Affaires étrangères Taïeb Fassi-Fihri, lors du Forum méditerranéen MEDays, à Tanger, le 8 novembre.

L’interview

“L’Afrique a besoin de gouvernance démocratique”

DOCUMENTS

  • Actifs et passifs du secteur public
    Le dernier numéro du Moniteur des finances publiques, édité par le FMI, présente une nouvelle base de données qui contient des estimations très complètes des actifs et passifs du secteur public dans un vaste échantillon de 31 pays qui couvrent 61 % de l’économie mondiale, et propose des outils d’analyse et de gestion de la richesse publique. Les actifs de cette richesse publique sont estimés à 101 000 milliards de dollars, soit 219 % du PIB de l’échantillon de pays, dont 120 % composés d’actifs des entreprises publiques. Toutes les administrations peuvent mieux gérer leurs ressources, insiste le rapport, qui établit des recommandations..