Le Secrétaire général de l’ONU a annoncé le 1er octobre 2018 la nomination, au poste de Représentante spéciale adjointe à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), de la diplomate britannique Joanne Adamson. Cette dernière succède au néerlandais Koen Davids qui a achevé sa mission le 30 septembre.

Joanne Adamson, qui connaît très bien le Mali, dispose d’une expérience de 30 ans comme diplomate, avec d’excellentes connaissances sur les questions liées à la paix et à la sécurité, aux négociations multilatérales et à la résolution de conflits avec l’Union européenne, les Nations unies et le service diplomatique du Royaume-Uni.

Depuis septembre 2016, la britannique a servi comme chef de délégation adjointe de l’Union européenne auprès des Nations Unies, où elle s’est concentrée sur la réforme des Nations unies et le renforcement des partenariats collaboratifs, notamment entre l’ONU, l’Union africaine et l’Union européenne.

D’août 2014 à août 2016, elle a occupé la fonction d’ambassadrice du Royaume-Uni au Mali et au Niger, où elle a joué un rôle actif dans la mise en œuvre du processus de paix au Mali et dans l’élaboration d’un programme de stabilisation pour le Sahel.

Elle est également dotée d’une expérience du maintien de la paix des Nations Unies, notamment au Siège et avec la Mission d’administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo (MINUK).

Née au Royaume-Uni en 1967, Joanne Adamson est titulaire d’une maîtrise de l’université de Harvard et d’un baccalauréat de l’université de Cambridge. Elle parle couramment l’arabe et le français.