Il faut considérer l’Afrique comme un <strong>« partenaire économique dans un échange d’égal à égal »<strong/> et non <strong/>« envisager cette relation du point de vue d’un donneur d’aide au développement »</strong>, a proposé le président de la commission de l’organisation, <strong>Jean-Claude Juncker</strong>, son discours de ce mercredi 12 septembre sur l’état de l’Union européenne.