Mois : avril 2018

Le défi des services publics sur mobiles

La GMSA, qui représente les intérêts des opérateurs de téléphonie mobile dans le monde, estime dans son rapport sur « L'économie mobile : l'Afrique de l'ouest en 2018 », que le mobile rapportera 50 milliards de dollars d'ici 2022 dans cette zone. Un dynamisme qui concourt à l'élaboration de nouveaux services publics en ligne.

Lire la suite

Les avocats d’affaires africains à Paris

L’Association des Cabinets d’avocats d’affaires africains, ou Africans business law firms association (ABLFA), présidée par l'avocat ivoirien Michel Kizito Brizoua-Bi, tient à Paris, les 3 et 4 mai 2018, son congrès annuel sur le thème de « La sécurité juridique des investissements en Afrique. ». Une manifestation organisée en partenariat avec le barreau de Paris. Interview du président de l'ABLFA par La Semaine juridique, n° spécial du 18 avril 2018.

Lire la suite

Un nouveau vérificateur général au Mali

Le suspens est tombé après plusieurs mois d'incertitudes et de nombreuses spéculations sur l'identité du futur vérificateur général de la République du Mali. C'est le secrétaire général du ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire qui est nommé à ce poste.

Lire la suite

La Phrase de la semaine

  • « Au Maroc, le secteur de la santé ne souffre pas du manque de médecins mais plutôt d’ingénieurs informaticiens, de managers d’administration et de spécialistes dans la gouvernance », a lancé l’ancien ministre de la Santé et dirigeant du parti Ennahdha Imed Hammami. ...

L’interview

  • « La gouvernance publique responsable est irréversible »
    Le directeur général du Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD), Stéphane Monney Mouandjo, a accordé une interview au site Alwhidainfo à l'issue de la dernière conférence des Ecoles nationales d’administration, qui s'est tenue le 6 mars 2018 à Yaoundé au Cameroun.[...]

L’Afrique à la conquête de l’espace

DOCUMENTS

  • Dix pays miniers au crible
    Comme chaque année, le think thank canadien, l'Institut Fraser publie son rapport 2018 sur les compagnies minières dans le monde et leur perception de l’attractivité juridique (fiscalité, réglementation environnementale, régime de taxation, infrastructures, stabilité politique, lois sur le travail, etc.) dans les pays où elles opèrent. Le Botswana est le mieux classé pour son environnement juridique (32e à l'échelle mondiale), suivie de l’Afrique du Sud (43e) et de la Zambie (45e). Viennent ensuite le Mali (50e), la Namibie (60e), la RDC (62e), Tanzanie (66e), le Ghana (68e), le Zimbabwe (76e) et l’Ethiopie (77e). Concernant le premier de la classe africain, le vice-président d'une compagnie minière a déclaré à l'Institut Fraser que « le régime fiscal du Botswana continue d'être exemplaire par rapport aux autres juridictions africaines et encourage l'investissement dans l'exploration. » […]