Mois : avril 2018

Le défi des services publics sur mobiles

La GMSA, qui représente les intérêts des opérateurs de téléphonie mobile dans le monde, estime dans son rapport sur « L'économie mobile : l'Afrique de l'ouest en 2018 », que le mobile rapportera 50 milliards de dollars d'ici 2022 dans cette zone. Un dynamisme qui concourt à l'élaboration de nouveaux services publics en ligne.

Lire la suite

Les avocats d’affaires africains à Paris

L’Association des Cabinets d’avocats d’affaires africains, ou Africans business law firms association (ABLFA), présidée par l'avocat ivoirien Michel Kizito Brizoua-Bi, tient à Paris, les 3 et 4 mai 2018, son congrès annuel sur le thème de « La sécurité juridique des investissements en Afrique. ». Une manifestation organisée en partenariat avec le barreau de Paris. Interview du président de l'ABLFA par La Semaine juridique, n° spécial du 18 avril 2018.

Lire la suite

Un nouveau vérificateur général au Mali

Le suspens est tombé après plusieurs mois d'incertitudes et de nombreuses spéculations sur l'identité du futur vérificateur général de la République du Mali. C'est le secrétaire général du ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire qui est nommé à ce poste.

Lire la suite

La Phrase de la semaine

  • « Nous sommes confrontés à un déficit de financement pour atteindre les Objectifs de développement durable en Afrique de plus de 600 milliards de dollars par an », selon Stephen Karingi, directeur de la division de l’intégration régionale et du commerce à la Commission économique pour l’Afrique (CEA) de l'ONU. ...

L’interview

  • « La gouvernance publique responsable est irréversible »
    Le directeur général du Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD), Stéphane Monney Mouandjo, a accordé une interview au site Alwhidainfo à l'issue de la dernière conférence des Ecoles nationales d’administration, qui s'est tenue le 6 mars 2018 à Yaoundé au Cameroun.[...]

Infrastructures et énergie dans l’Union africaine

DOCUMENTS

  • Baisse de l’APE de l’UE
    Le Conseil européen s'est dit, le 16 mai dernier, de plus en plus préoccupé par la tendance à la baisse de l'aide publique au développement APD collective de l'UE, qui a diminué pour la deuxième année consécutive. Le Conseil déplore « que l'on s'éloigne toujours plus de l'objectif collectif consistant à consacrer 0,7 % du RNB à l'APD. » De fait, en 2018, l'APD de l'UE a atteint la somme de 74,4 milliards d'euros, ce qui représente 0,47 % du RNB de l'UE. Ce total était inférieur de 731 millions d'euros à celui de 2017, année où le montant exprimé en pourcentage de RNB était également plus élevé puisqu'il était de 0,5 %. Le Conseil réaffirme « le rôle politique de premier plan qu'il joue et son engagement en faveur de l'aide au développement, et rappelle les engagements individuels et collectifs de l'UE et de ses États membres en matière d'APD, énoncés dans le nouveau consensus européen pour le développement. » Le message sera-t-il entendu... […]