Année : 2018

Douze ENA en formation à Abidjan

Pendant une dizaine de jours, les formateurs de douze Ecoles nationales d'administration (ENA) d’Afrique francophone se sont retrouvés en mars à Abidjan. Au menu : le développement durable et les Objectifs de développement durable (ODD).

Lire la suite

Phrase de la semaine

« Il doit y avoir un effort délibéré de la part des dirigeants politiques pour promouvoir ce que j'appelle les dividendes intangibles de la démocratie que vous ne voyez pas sous la forme de routes et de ponts mais qui sont la pierre angulaire du service démocratique, tels que la transparence et la reddition de comptes qui permettront à nos gens de savoir ce que nous réalisons en leur nom", a déclaré le 18 mars le gouverneur de l'Etat Bayelsa au Nigeria, Henry Seriake ‎Dickson.

Lire la suite

La Phrase de la semaine

  • « La coopération entre nos deux pays est très fructueuse et les nombreuses réalisations l’attestent », a déclaré Liu Yuxi, l'ambassadeur de Chine au Togo, qui s'apprête à quitter le pays alors que vient d'être inauguré, le 14 juin, le nouveau Parlement de Lomé construit par les Chinois. Coût : 25 millions d'euros, dont 17,4 millions d'euros apportés par l'Eximbank de Chine.

L’interview

  • Un nouveau modèle de partenariat public privé
    A la suite du rapport 2018 sur les investissements directs étrangers (IDE) de la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement (CNUCED), le Journal du Mali a interrogé Bineswaree Bolaky, spécialiste des affaires économiques à la division Afrique de l’institution, pour comprendre comment dynamiser les investissements sur le continent.

Banque mondiale : l’Alliance Sahel en trois minutes

DOCUMENTS

  • L’Afrique à l’heure des choix
    Ibrahim Assane Mayaki, qui dirige l'Agence de développement de l'Union africaine (Nepad) depuis 2009, vient d'écrire un ouvrage qui vient d'être publié aux éditions Armand Colin : « L'Afrique à l'heure des choix. Manifeste pour des solutions panafricaines. » L'auteur souhaite donner ses clés pour permettre "aux futurs dirigeants de bâtir une unité panafricaine et renforcer les institutions."