Mois : mai 2018

Le Nepad passe (enfin) à l’action

Ibrahim Hassane Mayaki, le secrétaire exécutif du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (Nepad) s'exprime sur le nouveaux visage de l'institution panafricaine : « ce n'est plus le NEPAD d'il y a une dizaine d'années (…). Là on est dans l'action. » Interrogé par la Deutsche Welle, il évoque aussi les questions de gouvernance, de développement, de sécurité où les élections en RDC, notamment en Afrique centrale, « le ventre mou de l'Afrique. »

Lire la suite

Phrase de la semaine

« L’entrepreneur crée le bien public ! Que demande-t-on à l’État ? D’assumer son rôle régalien, de mettre en place l’écosystème favorable aux entreprises. Mais il doit leur laisser la place pour qu’elles créent la richesse et les emplois », a déclaré dans un entretien à AfricaPresse.Paris, Khaled Igue, directeur des Affaires publiques Afrique de l’OCP (Office chérifien des phosphates) et président du Club Afrique 2030.

Lire la suite

La Phrase de la semaine

  • « Les cryptomonnaies peuvent résoudre nos problèmes de développement en Afrique et nous permettre de transformer notre continent en un marché numérique », a lancé Minette Libom Li Likeng, ministre des Postes et Télécommunications du Cameroun, lors de la 4e édition du sommet Transform Africa qui s’est tenu au Rwanda.

L’interview

  • L’e-gouvernance : outil de lutte contre la corruption
    Emmanuel Okamba, maître de conférences HDR en sciences de gestion à l'université Paris-Est Marne-la-Vallée, a publié une tribune libre, parue dans Les Dépêches de Brazzaville, le 3 mai 2018, intitulée « L’e-gouvernance : outil de lutte contre la corruption. » Exemples à l'appui, Emmanuel Okamba démontre que « l’e-gouvernance est un puissant levier pour réduire la fraude et la corruption, lorsque l’éthique ne régule plus efficacement l’administration. »

Banque mondiale : l’Alliance Sahel en trois minutes

DOCUMENTS

  • Forte chute des IDE en Afrique
    Selon le dernier rapport de la Cnuced, les flux mondiaux d'investissements directs étrangers ont baissé de 23% en 2017 dans le monde pour atteindre 1 431 milliards de dollars. En Afrique, les flux d'IDE ont baissé de de 21% à partir de 2016 pour atteindre...