« Nous devons accroître les recettes fiscales, améliorer l’efficacité de la gestion des dépenses publiques, lutter contre les flux financiers illicites et développer les financements privés pour les projets publics », a déclaré Vera Songwe, secrétaire exécutive de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) des Nations unies.