La production de gaz de l’Afrique subsaharienne devrait augmenter de 18% d’ici à 2021, à 9,1 milliards de pieds cubes par jour, a déclaré GlobalData, une société britannique spécialisée dans l’industrie pétrolière et gazière.

La Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC) conduira la production gazière de l’Afrique sub-saharienne avec 34,2% de la production totale en 2021, suivront Royal Dutch Shell Plc et Eni SpA, avec respectivement 10,4 et 7,8%, selon GlobalData.

En 2021, plus de 6,4 milliards de pieds cubes par jour de gaz naturel seront produits par des projets de gaz conventionnels, tandis que les projets de méthane de houille contribueront à la production de l’Afrique subsaharienne à 8,5 millions de pieds cubes en 2021.

«L’Afrique subsaharienne compte 28 projets gaziers à venir, dont 16 seront produits d’ici 2021. Empresa Nacional de Hidrocarbonetos EP et Eni SpA mènera des projets de gaz naturel, avec six projets chacun, suivi par Exxon Mobil Corp avec cinq projets dans un proche avenir », explique GlobalData.

La région est censée dépenser 33 milliards de dollars (28 milliards d’euros) en dépenses d’investissement (CAPEX) pour des projets de gaz conventionnel et de CBM entre 2018 et 2021, avec des dépenses atteignant un sommet en 2021 à 11,8 milliards de dollars.