Le général Thomas Waldhauser, commandant des forces armées des Etats-Unis pour l’Afrique (Africom).

Au cœur du Sahel, le Niger affiche de plus en plus ses vulnérabilités. Pour assurer le pays de son soutien et dissuader les djihadistes de profiter des faiblesses du pays, l’armée américaine montre les dents. Comme en 2014, le Niger accueille l’opération

Si vous êtes abonné à la Newsletter Defacto, connectez-vous avec vos identifiants pour lire la suite de ce contenu :

Sinon, Vous pouvez vous abonner ou demander un abonnement d'essai gratuit ci-dessous :

Enregistrement nouveau compte

Choisissez votre niveau d’abonnement