Le Mauritanien El Ghassim Wane vient de passer le relais du poste de sous-secrétaire général aux opérations de maintien de la paix de l’ONU à la guinéenne Bintou Keita, 59 ans.

Depuis 2015, cette dernière occupait le poste de représentante spéciale conjointe adjointe auprès de l’Opération hybride Union africaine/Nations-unies au Darfour (Minuad). A ce titre, elle mesure les contraintes du terrain et les pièges des pays en crise. Au cours de cette mission à la Minuad, elle a participé directement à la gestion d’une force qui a compté 13 614 soldats, 181 observateurs militaires, 3 495 policiers et 2 895 civils et géré un budget de plus de 1 milliard de dollars.

Avant cette expérience, Bintou Keita a travaillé en tant que responsable de la gestion de la crise de l’Ebola pour la Sierra Leone, chef de cabinet et directrice des opérations auprès de la Mission des Nations-unies pour l’action d’urgence contre l’Ebola (Minuauce), de 2014 à 2015.

Auparavant, Bintou Keita a occupé plusieurs postes à responsabilités et de direction au sein du Fonds des Nations-unies pour l’enfance (Unicef) au Tchad, au Congo, à Madagascar, à Cabo Verde, au Rwanda, au Burundi et à New York. De 2007 à 2010, elle a, par ailleurs, été la représentante exécutive adjointe du secrétaire général pour le Bureau intégré des Nations-unies au Burundi (BINUB). Son parcours professionnel l’a également amenée à travailler en Guinée pour le Programme des Nations-unies pour le développement (PNUD) ainsi que pour l’Agence canadienne de développement international.

Titulaire d’un master en économie sociale de l’université Paris II (France) et d’un diplôme d’études supérieures en administration et gestion des affaires de l’université de Paris IX, Bintou Keita a intégré les Nations-unies en 1989.