Rarement sur le devant de la scène médiatique, l’Alliance pour l’inclusion financière (AFI) a vu le jour en 2009. Cette institution internationale indépendante regroupe plus de 110 institutions politiques et d’inclusion financière provenant de 95 pays en développement et émergents dans le monde. Son objectif? Elaborer « des solutions stratégiques fondées sur des données probantes qui aident à améliorer la vie d’environ 2 milliards de personnes sans accès aux services financiers et bancaires formels. » Soit près de la moitié de la population adulte mondiale.

Les membres de l’AFI, réunis en Egypte mi-septembre, ont élu, à l’occasion du Forum mondial sur les politiques, le gouverneur de la BCEAO, l’Ivoirien Tiemoko Meyliet Koné, comme nouveau membre du conseil d’administration de l’Alliance pour l’inclusion financière.

Pur produit de la BCEAO, il dirige, à près de 68 ans, cette institution depuis mai 2011. Economiste de formation, Tiemoko Meyliet Koné a été recruté sur concours à la BCEAO après ses études supérieures. Adjoint au directeur national de la BCEAO pour la Côte d`Ivoire jusqu’à devenir conseiller spécial de la Banque en décembre 2006, il quitte la BCEAO de 2007 à 2010, pour y revenir à sa tête en 2011. Entre-temps, pendant ces trois années, Tiemoko Meyliet Koné a intégré l`administration ivoirienne en tant que directeur de cabinet du Premier ministre, avec rang de ministre, puis de ministre de la Construction, de l’Urbanisme et de l’Habitat et, enfin, de conseiller spécial du président de la République, chargé des Affaires économiques et monétaires.

La BCEAO a adhéré à l’AFI en 2011. Au sein du conseil d’administration de l’institution internationale indépendante, la BCEAO représentera les membres de la région de l’Afrique subsaharienne, du Moyen-orient et de l’Afrique du nord.

Et comme une nouvelle n’arrive jamais seule, l’AFI a décidé d’implanter son nouveau bureau régional à Abidjan pour renforcer sa présence et son efficacité au sud du Sahara. Le bureau sera hébergé par le ministère de l’Economie et des Finances de la Côte d’ivoire et la BCEAO. « Le Bureau régional AFI en Afrique aura l’avantage de soutenir l’identification des priorités et des défis d’inclusion financière régionale. Il fournira également une assistance étroite pour la mise en œuvre dans le pays des politiques dans les pays de la région « , a déclaré, à cette annonce, Adama Kome, le ministre de l’Economie et des Finances de la Côte d’ivoire.