Le représentant de l’Union européenne au Togo, Nicolas Berlanga-Martinez a annoncé le soutien de l’UE aux autorités togolaises dans leur volonté d’instaurer un cadre légal de lutte contre la corruption et de promouvoir la bonne gouvernance. Un soutien au projet qui prend la forme d’un financement de 500 000 euros.

L’exécution du projet est confiée à l’Alliance nationale des consommateurs et de l’environnement (ANCE) et l’aide de l’UE permettra de renforcer les capacités de 50 organisations de la société civile, d’informer quatre millions de Togolais sur les mécanismes de lutte contre la corruption, de renforcer les programmes d’enseignement sur les droits de l’homme et la lutte contre l’impunité au Togo.

L’initiative bénéficie en outre de l’appui technique de l’ONG Transparency international, de l’Autorité de régulation des marchés publics du Togo, de l’Office togolais des recettes et de la Haute Autorité de lutte contre la corruption.

« L’appui renforcé de l’UE et des autres partenaires techniques et financiers pour renforcer la gestion des finances publiques, y compris la passation de marché et lutte contre  la corruption,  se justifie par des avancées réalisées par le gouvernement ». a souligné Nicolas Berlanga-Martinez.