Commandant de la première région militaire du Burkina Faso depuis deux ans et demi, le colonel-major Jean Calvin Traoré vient de céder son commandement le 29 août 2017, à Kaya, à un spécialiste de la lutte antiterroriste, le colonel Gilles Bationo. Ce dernier était depuis le 30 avril 2014 commandant de la deuxième région militaire à Bobo-Dioulasso.

« Nous allons accompagner ce que les hommes font déjà sur le terrain; renforcer ce qu’ils ont fait et dans le même sens que mon prédécesseur, apporter un peu plus de sécurité à l’ensemble de la région avec l’appui du commandement », a-t-il insisté lors de la passation de pouvoir.

Sa priorité : la lutte contre le terrorisme. «Nous tenterons de nous adapter, tout en n’oubliant pas que l’ennemi que nous combattons vient de chez nous. Ce sont nos frères, ils sont au sein de la population et on ne peut lutter contre cet ennemi qu’avec l’appui de la population. C’est une approche intégrée, globale, il n’y a pas que du  militaire pour combattre le terrorisme. Nous comptons sur les familles, les leaders religieux, les organisations de la société civile pour éduquer les populations », a-t-il poursuivi, sa feuille de route en mains.