Au Maroc, le Conseil d’administration de Nareva Holding, la filiale de la Société national d’investissement (SNI), le holding royal, et qui est désormais le nouveau fonds d’investissement panafricain du royaume chérifien, a trouvé un successeur à Aymane Taud, avec la nomination au poste de directeur général de Said El Hadi (photo).

Said El Hadi, 50 ans, qui est l’ex patron de TMSA – l’agence spéciale chargé du développement du complexe portuaire de Tanger Med-, est ingénieur civil des Ponts et Chaussées. Il a par le passé dirigé la Société nationale de sidérurgie (Sonasid), le leader de l’acier sur le marché marocain, avant de prendre les rênes de l’Agence Spéciale Tanger Méditerranée (TMSA) en 2003.

Said El Hadi doit désormais concrétiser la stratégie ambitieuse de Nareva holding. Cette dernière doit contribuer à la fois au plan de développement national, visant à porter la part des énergies renouvelables dans la production électrique du Royaume à 52% d’ici 2030, notamment en particicipant à la réalisation du projet éolien intégré de 850 MW réparti sur cinq sites au Maroc. Mais d’autre part, Nareva holding ambitionne également de déployer son savoir-faire sur de nouveaux marchés, en Afrique subsaharienne particulièrement, à travers divers partenariats, à l’image de l’accord conclu avec le Français Engie, et visant à étendre leur collaboration à l’ensemble du continent.

De son côté, Aymane Taud a été nommé à cette occasion directeur général délégué de la SNI. Diplômé de l’ESSEC, il a rejoint la SNI en novembre 2006 en tant que directeur en charge du développement et du suivi des participations. Aymane Taud a notamment piloté la fusion ONA-SNI en 2010 ainsi que l’ensemble des opérations de cession de participations qui ont suivi la fusion.