A l’occasion de l’assemblée générale annuelle du Centre africain de formation et de recherche administrative (CAFRAD), qui s’est tenue au siège de l’institution à Rabat (Maroc), les 5 et 6 juillet 2017, la Banque africaine de développement, a annoncé pour la première fois sa décision de soutenir les fonctions publiques africaines.

En marge d’une conférence, le représentant de la banque de développement, Yacine Fal, a en effet précisé que l’institution panafricaine allait signer une convention avec le CAFRAD, avec un don, à la clé, de 500 000 euros. Cette somme doit permettre de financer une étude stratégique pour assurer la transformation et la modernisation du CAFRAD. L’objectif? Hisser et amener le Cafrad vers le statut de centre d’excellence pour la fonction publique africaine.

Les termes de références sont actuellement en cours de rédaction. Un appel d’offre devrait être lancé à la rentrée prochaine pour rechercher une assistante technique pour apporter un appui à la maîtrise d’ouvrage (CAFRAD)

Un comité stratégie sera mis en place par la suite. Ses membres sont actuellement en cours d’identification.