Le mandat de Miguel Trovoada, représentant spécial pour la Guinée-Bissau et chef du bureau intégré des Nations unies en Guinée-Bissau (Binugbis), ayant pris fin le 30 avril dernier, le secrétaire général de l’ONU a nommé, le 5 mai, son remplaçant. Son choix s’est fixé sur Modibo Ibrahim Touré, haut fonctionnaire de l’ONU à Nairobi.

De nationalité malienne, cet inspecteur des finances de formation âgé de 57 ans intègre les structures onusiennes à partir de l’an 2000. Il a été successivement coordonnateur résident des Nations unies et représentant du Pnud au Tchad, de 2001 à 2004, puis en Éthiopie, d’août 2004 à août 2005. Il a par ailleurs travaillé pour le Pnud au Rwanda et à Djibouti.

Entre 2006 et 2011, Modibo Ibrahim Touré a occupé des missions plus financières au sein de la Banque africaine de développement (BAD), d’abord comme secrétaire général, puis comme directeur de cabinet et enfin comme directeur du bureau du président de la BAD (de mars 2008 à février 2011). Modibo Touré a occupé pendant seulement une année un poste politique dans son pays natal, celui de ministre des Nouvelles Technologies, de la Télécommunication et des Postes (de mars 2011 à mars 2012).

Depuis la mi-2012, ce titulaire d’un MBA en administration des affaires de l’université Vanderbilt du Tennessee (États-Unis), est revenu dans les organisations onusiennes. En juillet 2012, il a posé ses valises à Bangui, comme représentant spécial adjoint du secrétaire général de l’ONU en Centrafrique. De janvier à avril 2013, Modibo Touré a assuré à la fois la coordination humanitaire des Nations unies et la fonction de représentant résident par intérim du Pnud au Kenya.

Fin avril 2013, il est devenu conseiller spécial de Mary Robinson, l’envoyée spéciale du secrétaire général de l’ONU pour les Grands Lacs. C’était son dernier poste avant cette nouvelle nomination en Guinée-Bissau.